– Côte d’Ivoire -Le génocide planifié ! Le démon Alassane Outara et ses legions de démons attaquent la ville de M’batto le 10/11/2020 ! Plus de 34 morts ,86 blessés graves ,17 maisons incendiées ! Ils ont même joué au foot avec la tête ensanglantée d’un décapité !! Des langues et des sexes de victimes emportés pour des rites diaboliques !

L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.

L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 240_F_55644533_zo62Yua04RHZ63lCf8CrdKeTOWx0DDW2.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est images

 Le génocide des Ivoiriens est en cours par l’imposteur ,le monstre criminel Alassane Ouattara et ses partisans   imposés à la nation ivoirienne par les bombes de la communauté internationale.Cette guerre de l’année 2010 avait fait plus de deux cent mille morts dont sont responsables le monstre criminel Alassane Ouatara et ses partisans qui ne sont toujours pas inquiétés .Aujourd’hui, après avoir épuisé ses deux mandats dans un bilan catastrophique  et vomi par le peuple , le monstre et ses partisans sacrochent désespérément au pouvoir en violation du droit et des lois .Il se dit éligible en violation de la constitution  et fait planer le génocide sur la population .Toute contestation, toute critique et toute protestation, est violemment réprimée par les armes, les emprisonnement abusifs, les empoisonnements et par des crimes inqualifiables,pour conserver le pouvoir .En cette année électorale, toutes les régions où il y a de la contestation sont visitées par les escadrons de la mort .Le monstre du FMI et  ses soutiens du pouvoir français et leurs médias mensonges vicieux , font croire à des “affrontements communautaires” .En fait , les populations ivoiriennes protestent pacifiquement comme le leur autorise le droit mais ils  sont mortellement  agressés ,assassinés  ,leurs biens , leurs villes et leurs villages , incendiés par des escadrons militaires et civils armés .C’est cela la technique macabre des soi-disant  “affrontements communautaires” ! La Côte d’Ivoire vit un autre génocide qui a déjà fait près de deux cent morts ! 

Le mardi 10/11/2020 , la ville de M’batto a reçu la visite des escadrons de la mort ,comme la plus part des régions, avec plus de 34 morts ,86 blessés graves ,17 maisons incendiées ; des langues et des sexes des victimes  emportés selon la morgue !

🔴Direct de Mbatto: bilan de la razzia des miliciens du rdr sur les Agni-Mbatto

Ce mardi 10 novembre 2020 à Mbatto s’est passé l’un des grands génocides orchestrés par le rdr pour punir les Ivoiriens.

Non satisfait du génocide Wê, l’ex président Alassane Ouattara est allé goûter le sang des Baoulés à Toumodi. Non content de cela c’est chez les Agni qu’il a décidé de garnir son palmarès.

L’un des sympathisants du Cnt actuellement à la morgue nous fait le bilan suivant :

*bilan humain: 34 morts

-Koua anicet

-kacou Ya Marius

-N’Guessan Sidonie

-Ama line Gisèle

-kouamé San Roger

-kouamé Michel

-Assémien Raoul

-Assémien Arnaud Rodrigue

-Manzan Cedrick

-Aka Fulgence Honoré

-Aka Koco Jean

-Aka Ama Rose

-Tanoh Monique

-Tanoh Romuald Samuel

-Tanoh Maxime

-Tanoh Samuel Élisée

-Tano Mohamed

-Tano Hermann

-Tano Franck Alex

-Komenan Oi Komenan Ulrich

-Komenan Prince

-Komenan Moh Adélaïde

-Kouassi Amani Simplice

-Brou Kouame Éric

-Angaman Merick

-Sinayoko Méité

-Ousmane Cisse

-Serigne Diankanté

-Sylla Amidou

-Kamate Narou

-Tehoua Armel

-Damoi Ange Romaric

-Yao Axel Ange

-Yao Deless

*86 blessés dont 53 blessés graves marqués à vie

*bilan matériel

17 maisons brûlées

DES MORTS À M’BATTO DÉCOUPÉS À LA MACHETTE , BRÛLÉS VIFS OU FUSILLÉS

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est images

Des militaires Ivoiriens reçoivent des consignes à l’ambassade de France .

Des Burkinabés qui dirigent le massacre des Ivoiriens

L'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le  Maroc
Le criminel Blaise Compaoré conseillé du monstre d’Abidjan
L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-2.png
Mme Alassane Ouatara : « Les chars de l’armée peuvent écraser les manifestants ,s’il faut cent mille morts pour arriver au pouvoir » .

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est images

L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.
Le premier ministre Hamed Bakayoko avec un diplôme de collégien !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est images

Des dirigeants très zélés et totalement corrompus qui dirigent sur le terrain les escadrons de la mort

L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.
Des administrateurs indéfectibles et zélés du génocide

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-12.png
La gendarmerie participe au génocide

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 240_F_55644533_zo62Yua04RHZ63lCf8CrdKeTOWx0DDW2.jpg

L’armée participe au génocide

La complicité de l’armée et des pauvres adolescents payés et manipulés pour commettre des crimes sur la population
L'empreinte D'une Main Sanglante Avec Des Traînées De Sang. Clip Art Libres  De Droits , Vecteurs Et Illustration. Image 63698904.

Des miliciens armés de machettes pour assassiner tout manifestant

Le stock de machettes gardé par un militaire

L’un des minis bus transportant des miliciens criminels
Un véhicule transportant des miliciens criminels
La brigade anti-émeute participe au génocide
Un minibus intercepté par des manifestants ,les occupants sont d’origine Burkinabé qui disent venir en renfort
Des miliciens originaire du Burkina interceptés par des manifestants
Des pièces d’identité d’origine Burkinabé trouvées sur des miliciens
L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
Image de décapitation
Un homme brûlé vivant par des miliciens criminels
Le passant décapité dont la tête a servi de ballon de football macabre!

Dans cette vidéo on entend bien le dialecte dioula parlé par les miliciens criminels

***LES LANCEURS D’ALERTE :

#URGENT____AGBOVILLE

#Communiqué de la fédération fpi agboville sud (Azaguié_Guessiguié)

==========

Dans la journée du vendredi 13 novembre 2020, nous avons constaté les vols et atterrissages des hélicoptères militaires dans les périmètres de la sous-préfecture de Guessiguié.

Nous avons constaté des soldats abandonnés dans nos forêts sans information de cette population.

Cette partie de la population déjà entourée des localités à haute tension s’inquiète de ses mouvements des hélicoptères sur son sol.

Nous classons ses mouvements dans l’ordre d’intimidation ; c’est pourquoi nous appelons la population à plus de vigilance et à être policier de son voisin.

Nous appelons les autorités administratives à rassurer la population de la sous-préfecture de Guessiguié afin de lui éviter des éventuels affrontements.

Toutefois, nous tenons pour responsables des débordements, le préfet de région et le sous-préfet de Guessiguié.

Fait à Guessiguié le vendredi 13 novembre 2020.

Fédéral Aké

***ALERTE YAMOUSSOUKRO :

Alerte Yamoussoukro!!!

Alors qu’ils avaient été convoqués par la gendarmerie nationale pour une réunion pour parler de paix, plusieurs présidents jeunes de villages dont les noms suivent ci-dessous ont été arrêtés puis déportés à Abidjan au camp de gendarmerie d’Agban:

1-Kouassi Kouamé Félix

Président des jeunes Zatta.

2- Kouakou Konan Mesmin

Vice-président chargé de la jeunesse de Kikro.

3- Loulou N’goran Casimir

Vice-président de la jeunesse de Sahabo

4- Kouassi Kouamé Aimé.

Président de la jeunesse communale Village Seman.

5- Koffi Kouamé Brice

Président des jeunes d’Abouakouassikro.

Info actions données de sources sûres à Yamoussoukro.

NB : Grande marche de protestation contre le mandat illégal et illégitime d’Alassane Ouattara le Lundi 16 Novembre sur toute l’étendue du territoire national. Tous, soyons mobilisés pour la libération de tous les prisonniers politiques !

Info : Djimi Dilanaud.

*****ALERTE : UN MILICIEN RÉVÈLE LE PLAN D’EXTERMINATION DES AUTOCHTONES IVOIRIENS !

NOM DE CODE “TCHAPALO”:

OU LA MÉTHODE D’UN GÉNÉRAL GENOCIDAIRE

Étape 1: LA PLANIFICATION

Elaboration d’un plan méticuleux de massacres contre une localité cible. Les quartiers à attaquer sont à grande majorité sudistes, nous regrettons le constat.

Les acteurs sont les milices, les enfants microbes devenus grands, et les mercenaires Burkinabés, Libériens et Togolais recrutés à grand frais, tous agissant sous le commandement étroit du général Alexandre Apalo. Le général chouchou de Ouattara. C’est “la méthode TCHAPALO” (ndlr).

Étape 2: L’EXÉCUTION

La police et la gendarmerie agissent au début et à la fin du processus. Au début, elles démantèlent les barrages d’auto défense des locaux pour ouvrir la voie aux forces parallèles sus cités. À la fin elles couvrent la retraite des milices et prennent le relais de la tuerie si besoin est.

En effet, au début, les populations lèvent les barrages pacifiquement croyant à la bonne foi et l’impartialité des ex forces de l’ordre. Mais une fois les barrages levés, les milices déferlent sur les quartiers sudistes et font un carnage sur les populations aux mains nues.

Ce schéma fut appliqué pour la 1ère fois avec un grand succès macabre à Divo. Dans cette bourgade du centre-ouest, la population a assisté médusée au déferlement des ténèbres dans les sillages de la police. Le même schéma fut répété à Dabou/Debrimou.

Les populations désormais averties de la supercherie opposèrent une résistance farouche mais désespérée. Le rapport de force etant déséquilibré en faveur des forces du général de Ouattara. Pour l’instant.

Étape 3: LE DÉROULEMENT DES MASSACRES

Une fois que la brèche est ouverte, la police et la gendarmerie se mettent en retrait. Depuis son centre de commandement, le général genocidaire coordonne les événements avec ses lieutenants sur le terrain.

Ainsi, les forces parallèles attaquent alors les civiles désarmés. Plutôt bien entraînées, mobiles, et armées de machettes flambant neuves, elles évoluent en commando de dix. Elles prennent très souvent le dessus face aux civiles surpris qui résistent tant bien que mal. C’est le carnage. Exemple: Bonoua I et II, Bongouanou I, Yopougon Kouté I.

A- Le tournant de Dabou-Debrimou

1- l’apparition de la Kalashnikov (AK 47)

Pour la première fois dans les affrontements, des crépitements d’armes automatiques du type Kakashnikov se font entendre. En effet, s’étant rendu compte que les jeunes commençaient à bien résister lors des “batailles de machettes” les troupes parallèles du général Tchapalo font usage de la kalashnikov sur les populations.

Le rapport de force bascule complètement et la comptabilité macabre décolle. Des 2-3 morts de Bonoua I et II, on passe à 10 fois plus. En effet, selon des sources officielles, la bataille de Dabou-Debrimou aurait fait 20 morts. Cependant, des sources villageoises locales parlent d’une cinquantaine de tués dans les deux camps. C’est l’hécatombe!

2- l’appui tactique aux milices

La deuxième révélation de la bataille de Dabou-Debrimou est que la complicité avérée entre la gendarmerie et les milices. En effet cette force publique se révèle comme la force de retrait

rapide des miliciens quand ils sont en déroute face aux jeunes patriotes.

En effet, tant que les forces parallèles du général Tchapalo, pardon Apalo, avaient l’ascendant sur les jeunes la gendarmerie etait aux abonnés absents. Mais une fois que la tendance s’inversa, bim là voilà avec plusieurs blindés pour s’interposer entre les ses acolytes en pleine déroute et la population furieuse!

Ce tango luciférien entre les milices et la gendarmerie/police est maintenant observé dans tout le Sud.

B- L’hécatombe

Depuis le tournant l’agression de Dabou-Debrimou qui a vu l’application des armes automatiques et la couverture tactique des forces parallèles par les forces régulières (sic), le nombre de victimes dépasse la dizaine en moyenne. Ça sera le cas à Bongouanou I et Daoukro II avec un pic soudain hier à Mbatto où on dénombre 38 tués et 12 disparues. Donc 50 morts au bas mot, avec plus d’une centaine de blessés graves! C’est une horreur absolue qui rappelle déjà les pires heures du Rwanda. La tête sectionnée du jeune Agni servant de ballon de foot à ses tortionnaires a jeté une onde d’effroi dans l’opinion.

L’étape 4: LE SERVICE CLIENTÈLE

Une fois que le général Tchapalo, pardon Apalo, est satisfait de la portée des massacres, il revient en inspection sur les lieux. L’assassin, c’est connu, revient toujours sur ses pas. Il réunit les populations survivantes traumatisées dans une salle lugubre mal éclairée. Soit il les sermonne ou les menace. Ou un peu des deux.

Aucune arrestation des assaillants n’est opérée. Même lorsque qu’ils apparaissent facilement identifiables des vidéos, essuyant la machette dégoulinante sur le jeans de leurs victimes.

Au contraire ce sont plutôt les résistants qui sont arrêtés pendant le semblant de couvre-feu qu’il y instaure. Un peu comme une punition de s’être trop bien battu jusqu’à en survivre.

CONCLUSION

Nous ajoutons I ou II à côté des villes parce nous sommes foncièrement convaincus que ces massacres constituent une répétition générale d’un genocide imminent. En Côte d’Ivoire en 2020, comme au Rwanda en 1994, tous les ingrédients de la déflagration se mettent en place sous le regard mi-complice mi-neutre de la diplomatie Française.

En termes de la férocité des attaques, de la dualité des acteurs (djoulas contre ethnie locale), et du rendement macabre, la Côte d’Ivoire 🇨🇮pourrait rapidement devenir la somme du Rwanda 🇷🇼et du Liberia 🇱🇷et de la Sierra Leone 🇸🇱.

Si personne n’arrête Ouattara dans son élan, ce n’est qu’une question de temps avant que “la méthode Tchapalo” rougisse les eaux glauques de la Lagune Ébrié. Qui va sauver la Côte d’Ivoire?

Partagez massivement

#néomatrix_côte_d_ivoire

Néomatrix Côte d’Ivoire

L’image contient peut-être : texte qui dit ’RA FLASH COTE D'IVOIRE DABOU: DES DOMICILES ATTAQUÉS PENDANT LA NUIT MALGRÉ LE COUVRE-FEU. PLUSIEURS VICTIMES SONT À DÉPLORER. Abonnez-vous f RA RA Radar ra www.radar-ra.net’
Des Ivoiriens fuyant leurs maisons en brousse vers des pays limitrophes